Hors les murs

Pour améliorer l’absorption dans les paysages présente: Fragments familiers

Fragments familiers se veut une incursion au coeur de l’intimité domestique, lieu aussi singulier qu’universel, où le soi tend à régresser à son état originel au contact de la cellule familiale. Cet espace, recréé le temps d’une soirée, fait surgir un malaise ancré dans le subconscient des relations interpersonnelles, figées dans le temps.

Malgré le sentiment d’avoir évolué depuis l’enfance, nous restons celui ou celle que nous avons été aux yeux de nos proches, qui ne se lassent pas de se référer à notre passe-temps favori d’il y a 15 ans, ou de nous poser des questions auxquelles nous avons déjà répondu cent fois.

C’est ce morcellement de l’identité, ajouté à la notion de performance sociale en milieu familial, que les artistes ont voulu mettre en scène. Elles tentent ainsi d’assembler un portrait, aussi chaotique soit-il, de leurs jeunes vies d’adulte.

Projet réalisé par Renée Lamothe et Morgane Clément-Gagnon. 

_DSF6842
_DSF6834
_DSF6843
_DSF6857
_DSF6820
_DSF6844
_DSF6867
_DSF6849
_DSF6866
_DSF6854
_DSF6860